OK

Citations

Toute douleur veut être contemplée ou bien elle n'est pas sentie du tout.

ALAIN
Propos sur le bonheur. XIII,

Accidents D'où nous vient la douleur ? C'est la soeur de nos rêves
Elle guide nos vers Nous lui sommes soif et lèvres 
Qui nous font revivre encore

Nazik AL-MALA'IKA
Cinq chansons pour la douleur 1957, tr Monteil in Anthologie bilingue de la littérature arabe contemporaine. 
Beyrouth 1961

Tout n'est que vanités, misères et douleurs ;
le coeur de l'homme juste est un vase de pleurs.

Coriolan ARDOUIN
A vos amis, in Viatte, Anthologie de la littérature francophone, Univ de Sherbrook, 1971

Il y a des douleurs muettes d'une éloquence despotique

BALZAC
Beatrix

La douleur est comme cette tige de fer que les sculpteurs mettent au sein de leur glaise, elle soutient, c'est une force !

BALZAC
Beatrix

Sois sage, ô ma douleur, et tiens-toi plus tranquille.

BAUDELAIRE
Nouvelles fleurs du mal. 
VII. Recueillement

Ma douleur, donne-moi la main, viens par ici,
Loin d'eux. Vois se pencher les défuntes années,
Sur les balcons du ciel, en robes surannées ;
Surgir du fond des aux le Regret souriant ;
Le Soleil moribond s'endormir sous une arche,
Et, comme un long linceul traînant à l'orient,
Entends ma chère, entends la douce nuit qui marche.

BAUDELAIRE
Additions de la 3e édition des fleurs du mal. 
Recueillement.

O douleur, ô douleur ! Le Temps mange la vie, Et l'obscur Ennemi qui nous ronge le coeur Du sang que nous perdons croît et se fortifie !

BAUDELAIRE
Les fleurs du Mal.
X. L'Ennemi

La joie est le nerf de toutes les affaires humaines, et il est certain quoi qu'on en dise, que l'homme a plus d'amour pour la joie, que de haine pour la douleur, et qu'il est plus sensible au bien qu'au mal

Pierre BAYLE.
Pensées de vers sur la Comète. Chap 167

Quand je veux rire c'est aux éclats, S'il faut pleurer c'est aux sanglots.
Je n'y connais de milieu que l'ennui.
Ecoutez les coeurs usés, les âmes desséchées
Qui prennent en pitié les douleurs que nous trouvons si délicieuses.
Ces gens-là ne sont bons qu'à parler révolution.

BEAUMARCHAIS
Correspondance. Lettre à la Comtesse d'Albany. 5 Février 1791

Qui cherche la vérité de l'homme doit s'emparer de sa douleur.

Georges BERNANOS
La Joie. première partie. Chap 21. Plon

Etre une femme, c'est une douleur. Quand on devient jeune fille, ça fait mal. Quand on devient bien-aimée, ça fait mal. Quand on devient mère, ça fait mal. Mais le plus intolérable, c'est d'être une femme qui n'a pas connu toutes ces douleurs.

Blaga DIMITROVA

C'est lui (Dieu) qui donne la douleur parce qu'il n'y a que lui qui puisse donner quelque chose, et la Douleur est si sainte qu'elle idéalise ou magnifie les plus misérables êtres !

BLOY
La femme pauvre. p 72

Le comique, ennemi des soupirs et des pleurs, N'admet point en ses vers de tragiques douleurs.

BOILEAU
L'Art poétique. Chant III

Il n'y a pas d'erreur romantique plus forte que celle de l'utilité de la douleur. Rien ne sert à rien

Robert BRASILLACH
Le Marchand d'oiseau. La difficulté des sentiments. Plon.

Mon Dieu, préservez-moi des douleurs physiques. Je m'arrangerai avec les douleurs morales.

CHAMFORT

Les douleurs récentes font reverdir les vieilles douleurs.

CHATEAUBRIAND
Mémoires d'outretombe; tII, p 171

Dans notre vallée de larmes, ainsi qu'aux enfers, il est je ne sais quelle plainte éternelle, qui fait le fond ou la note dominante des lamentations humaines ; on l'entend sans cesse et elle continuerait quand toutes les douleurs créées viendraient à se taire.

CHATEAUBRIAND
Mémoires d'outretombe, t2 p 126

La limite de chaque douleur est une douleur plus grande.

Emile CIORAN. 
Des larmes et des saints, 1937

La grande question de la vie, c'est la douleur que l'on cause, et la métaphysique la plus ingénieuse ne justifie pas l'homme qui a déchiré le coeur qui l'aimait.

Benjamin CONSTANT
Adolphe. rép de l'éditeur

La douleur réveille en nous, tantôt ce qu'il y a de plus noble dans notre nature, le courage, tantôt ce qu'il y a de plus tendre, la sympathie et la pitié. Elle nous apprend à lutter pour nous, à sentir pour les autres

Benjamin CONSTANT
De la religion considérée dans sa source, ses formes et ses développements. Tome IV

Puisque le mal n'est pas dans la chair indemne ni dans l'esprit oublieux et qu'il peut pourtant les détruire, où est le lieu de la douleur qui épargne l'homme endormi.

Fernand CROMELYNCK. 
Une femme qui a le coeur trop petit. Acte I Le Seuil

Il n'est pas de douleur plus grande que de se souvenir des jours de bonheur dans la misère.

DANTE
Enfer in La Divine Comédie. tr Portier op.cit.

Retourne aux textes du savoir, qui te diront que, plus une chose est parfaite, mieux elle sent le bien, donc la douleur aussi.

DANTE
La Divine Comédie.Tome I. Editions Rencontre. p 71

La forêt des douleurs l'entourait de partout, tout comme le fossé contournait la forêt ; et nous, nous fîmes halte au bord de ce désert.

DANTE
La Divine Comédie.Tome I. Editions Rencontre. p 111

La voix de la douleur jaillissait de leurs yeux.

DANTE
La Divine Comédie.Tome I. Editions Rencontre. p 129

L'Homme naît tout prêt pour la douleur avec un appareil héréditaire de transformation et de résistance, dont la pièce majeure est la joie.

Léon DAUDET
Ecrivains et artistes. Tome III. Rosny aîné

Il cherchait à faire concevoir à son maître que le mot douleur était sans idée et qu'il ne commençait à signifier quelque chose qu'au moment où il rappelait à notre mémoire une sensation que nous avions éprouvée.
Son maître lui demanda s'il avait déjà accouché.

Denis DIDEROT
Jacques le fataliste

La Douleur est une des choses les plus importantes de ma vie. Le mot écrit ne conviendrait pas. Je me suis trouvée devant des pages régulièrement pleines d'une petite écriture extraordinairement régulière et calme. Je me suis trouvée devant un désordre phénoménal de la pensée et du sentiment auquel je n'ai pas osé toucher et au regard de quoi la littérature m'a fait honte.

Marguerite DURAS
La Douleur. P.O.L. p.10

La douleur est telle, elle étouffe, elle n'a plus d'air. La douleur a besoin de place.

Marguerite DURAS
La Douleur. P.O.L. p.14

Quand j'ai perdu mon petit frère et mon petit enfant, j'avais perdu aussi la douleur, elle était pour ainsi dire sans objet, elle se bâtissait sur le passé. Ici, l'espoir est entier, la douleur est implantée dans l'espoir.

Marguerite DURAS
La Douleur. P.O.L. p.74

Tout plaisir est, de par sa nature même, un bien, mais tout plaisir ne doit pas être recherché ; pareillement toute douleur est un mal, mais toute douleur ne doit pas être évitée à tout prix.

EPICURE

Il est bon d'apprendre à être sage à l'école de la douleur.

ESCHYLE
Les Euménides.

Au chaudron des douleurs, chacun porte son écuelle.

Henri ESTIENNE
Les Prémices.I

Gare de la douleur, j'ai fait toutes tes routes.

Léon Paul FARGUE
Sous la lampe, suite familière 
Banalité.

Si l'on s'efforce de définir les diverses sensations qui affectent douloureusement l'organisme humain, on peut espérer d'y réussir. Quand nous disons par exemple qu'une douleur est aiguë ou qu'elle est sourde, qu'elle est lancinante ou fulgurante, nous nous faisons entendre assez bien.

Anatole FRANCE
Pierre Nozière, III, III, p 234

Plus j'ai de bien, plus ma douleur augmente plus j'ai d'honneur et moins je me contente.

FRANCOIS 1er
Rondeau

Malgré moi je vis et en vivant je meurs ; De jour en jour s'augmentent mes douleurs.

FRANCOIS 1er
Rondeau

La souffrance nous menace de trois côtés : dans notre propre corps qui, destiné à la déchéance et à la dissolution, ne peut même se passer de ces signaux d'alarme que constituent la douleur et l'angoisse.

Sigmund FREUD
Malaise dans la civilisation in Rev. franç. de psy. Jan 70, p 19
PUF

Il souffre. De partout : de la bouche, des jambes, du dos... Des frissons de fièvre lui parcourent les reins, et lui tirent, chaque fois, une plainte sourde. Cependant, ce ne sont plus ces douleurs fulgurantes qui lui lacéraient le corps, après la chute, après l'incendie. On a dû s'occuper de lui, panser ses blessures.

Roger MARTIN du GARD
Les Thibault, t VIII, p 159

Si notre coeur ne répond pas à la joie suprême, il répond à la douleur suprême.

Leah GOLDBERG
Cours d'eau à l'oeil vert, 1938

La douleur est un siècle et la mort un moment.

Jean-Louis Baptiste GRESSET
Epître VI, à ma soeur, sur une convalescence.

Le matelot revient joyeux au calme fleuve
quand aux îles lointaines, il a fait sa moisson.
J'aimerais comme lui de rentrer au pays,
mais qu'ai-je moissonné autant que la douleur ?

Friederich HOLDERLIN
Aux Parques, ô patrie

Ceux qui ne baissent pas les bras... finissent par trouver comment survivre avec la douleur. Parce que bon, c'est intéressant, la douleur. Essentiel même. Ca donne une signification aux choses. Et aussi c'est la raison pour laquelle Dieu a créé la gnôle.

Douglas KENNEDY
La poursuite du bonheur. Belfond. P 54

Anesthésie : plaie sans douleurs. Neurasthénie : douleurs sans plaies.

Karl KRAUS

La douleur est toujours moins forte que la plainte.

Jean de LAFONTAINE
Contes et poèmes
La Matrone d'Ephèse

Ici-bas, la douleur à la douleur s'enchaîne,
Le jour succède au jour et la peine à la peine.

Alphonse De LAMARTINE 
prem. méd. L'homme

Jusqu'à ce que la mort, ouvrant son aile immense,
Engloutisse à jamais dans l'éternel silence,
L'éternelle douleur !

Alphonse De LAMARTINE
Méditations poétiques
VII. Le désespoir

On t'aime, un peu, beaucoup. Prends garde, téméraire ! L'espérance repose auprès de la douleur.

Henri DE LATOUCHE
Superstitions de l'amour

La description de la douleur est un contresens. Il faut faire voir tout en beau.

LAUTREAMONT
Poésies
Exergue

Il est des joies comme il est des douleurs qui défient toute description, et si le pinceau de l'artiste réussit à montrer toutes les douleurs ou toutes les joies de l'âme, la plume de l'écrivain s'arrête impuissante, ou se brise de désespoir.

Pamphile LEMAY
Extrait de Picounoc le maudit

La douleur morale est plus cuisante que la douleur physique ; l'ennui, la séparation, sont des maux capables de causer les pires ravages, même chez les personnes les plus fortes.

Adrienne MAILLET
Extrait de La Vie tourmentée de Michelle Rôbal

Notre âme a plus de capacité pour le plaisir que pour la douleur. Une douleur violente fait taire tout sentiment agréable, tandis qu'un plaisir vif ne peut étouffer le sentiment d'une douleur violente. 

MAINE DE BIRAN 
Extrait du Journal intime

Ta douleur, Du Périer, sera donc éternelle.

François De MALHERBE
Consolation à M. Du Périer

De l'éternel azur la sereine ironie
Accable, belle, indolemment comme les fleurs,
Le poète impuissant qui maudit son génie,
A travers, un désert stérile de douleurs.

Stéphane MALLARME
Poésies
L'Azur

Il faut dire les choses comme elles sont : le plaisir est toujours un bien, et la douleur toujours un mal ; mais il n'est pas toujours avantageux de jouir du plaisir et il est quelquefois avantageux de souffrir la douleur.

Nicolas de MALLEBRANCHE
De la recherche de la vérité
Livre IV, 10

La mort n'est pas une chose si sérieuse ; la douleur, oui.

André MALRAUX 
Extrait de L'Espoir

Il y a dans ce monde bien des gens de ce caractère-là, qui aiment mieux leurs amis dans la douleur que dans la joie ; ce n'est que par compliment qu'ils vous félicitent d'un bien, c'est avec goût qu'ils vous consolent d'un mal.

MARIVAUX
Le paysan parvenu. 3e partie

... Selon l'Eglise, ce n'est pas la douleur en soi qui rachète, mais la douleur acceptée, consentie, subie, en union avec le Christ, dans un esprit de pénitence et de repentir.

François MAURIAC
Souffrances et bonheur du chrétien, p.36

Il est trois sortes de gens qui parlent peu, ce sont les savants et les gens fort heureux ou fort malheureux ; ainsi l'on peut dire que le savoir, la douleur et le bonheur sont muets.

Gabriel Sénar DE MEILHAN
Histoire de la vicomtesse de Vessy. Lettre CLIII

Tu prends plaisir à ma douleur extrême.

MONTAIGNE
Essais
28 Sonnets

Mon mal est clair maintenant, je vois bien, j'ai épousé la douleur que je porte.

Ibid

Ce qui nous fait souffrir avec tant d'impatience la douleur, c'est de n'être pas accoutumés de prendre notre principal contentement en l'âme.

MONTAIGNE
Essais
I. 14

La douleur se rendra de bien meilleure composition à qui lui tiendra tête. Il se faut opposer et bader contre.

Ibid

Ni la douleur ne lui est (à l'homme) toujours à fuir, ni la volupté toujours à suivre.

MONTAIGNE
ESSAIS
II, XII, p.183

L'Homme est un apprenti, la douleur est son maître, Et nul ne se connaît tant qu'il n'a pas souffert.

Alfred de MUSSET
Poésies nouvelles
La Nuit d'Octobre

Rien ne nous rend si grands qu'une grande douleur,
mais, pour en être atteint, ne crois pas, ô poète !
Que ta voix ici-bas doive rester muette.

Alfred de MUSSET
Poésies nouvelles Nuit de Mai (cf Chant. cit. 12)

C'était un mal vulgaire et bien connu des hommes ;
Mais, lorsque nous avons quelque ennui dans le coeur,
Nous nous imaginons, pauvres fous que nous sommes,
Que personne avant nous n'a senti la douleur.

Alfred de MUSSET
Nuit d'octobre

La douleur et la mort sont moins involontaires que le choix du désir.

Anna de NOAILLES
Le coeur innombrable
I. Le baiser. 
calmann-Lévy

Les aveugles et violeurs
Pour ôter aux gens leurs douleurs
Chantent toujours belles chansons
Et toutefois par chants et sons
Ils ne peuvent chasser les leurs...

BONAVENTURE DES PERIERS
Rondeau à Mathieu des Quatre

Mais, comme à tous les biens que le ciel nous envoie Toujours quelque douleur se mêle à notre joie.

Honoré de RACAN
Les bergeries -Acte IV, sc 1

La douleur qui se tait n'en est que plus funeste.

Jean RACINE
Andromaque
III, 3

La douleur est injuste : et toutes les raisons
Qui ne la flattent point aigrissent ses soupçons.

Jean RACINE
Britannicus
Acte 5, Sc 2

Va séparer deux coeurs qu'assemblait leur misère
Sans doute on ne veut pas que mêlant nos douleurs,
Nous nous aidions l'un l'autre à porter nos malheurs.

Jean RACINE
Britannicus
Acte I. Sc 3

Mais moi, toujours trembla, moi, vous le savez bien
A qui votre repos est plus cher que le mien
Pour ne le point troubler, j'aime mieux vous déplaire
Et crains votre douleur plus que votre colère.

Jean RACINE
Bérénice
Acte III. Sc 3

A ma douleur, je chercherai des charmes.

Jean RACINE
Bajazet
Acte II, Sc 5

Oui prince, il n'est plus temps de le dissimuler :
Ma douleur pour se taire a trop de violence.

Jean RACINE
Mithridate
Acte II. Scène 6

Justes Dieux, qui voyez la douleur qui m'accable
Ai-je pu mettre au jour un enfant si coupable.

Jean RACINE
Phèdre
Acte II. Sc 3

L'Homme très jeune est un animal rebelle à la douleur.

Raymond RADIGUET
Le Diable au corps

La douleur que l'on cache est la plus inhumaine.

Mathurin REGNIER
Dialogue, Cloris et Philis

La douleur abaisse, humilie, porte à blasphémer.

Ernest RENAN
Souvenir d'enfance
VI. 5  

... Et, au contraire, dans toutes les misères de ma vie, je me sentais constamment rempli de sentiments tendres, touchants, délicieux, qui, versant un baume salutaire sur les blessures de mon coeur navré, semblaient en convertir la douleur en volupté...

ROUSSEAU
Rêverie; 8me prom.  

L'âme résiste bien plus aisément aux vives douleurs qu'à la tristesse prolongée.

ROUSSEAU
Julie ou la Nouvelle Héloïse. Lettre 25

Je trouve un attrait étrange à la douleur et rien ne peut plus attiser ma passion que la tyrannie, la cruauté et surtout l'infidélité d'une belle femme.

Leopold von SACHER-MASOCH
La Vénus à la fourrure, tr. Villa, in Contes et romans
Cercle du livre précieux. 1967-1968

La douleur me rend le teint blême
Quand on me traite rudement ;
Mon inquiétude est extrême,
Quand on me traite doucement.

Charles de SAINTE-MAURE DE MONTAUSIER
Sonnets. Désirs incertains

Les esprits s'aigrissent à résister; et au lieu de se défaire de leur première douleur, ils en forment eux-mêmes une seconde. Sans la résistance, ils n'auraient que le mal qu'on leur fait ; par elle ils ont encore celui qu'ils se font.

Charles de SAINT-EVREMOND
Sur les caractères des tragédies

Il n'est pas toujours besoin de la jouissance des plaisirs.
Si on fait un bon usage de la privation des douleurs,
On rend sa condition assez heureuse.

Charles de SAINT-EVREMOND
A Mr le maréchal de Créqui

A ma douleur oubliée, il n'est pas difficile de faire succéder le sentiment de la joie.

Charles de SAINT-EVREMOND
Lettres à Mr le Comte d'Olonne 1674 ...

Mes motifs de consolation ne servirent qu'à nourrir son désespoir. J'étais comme un homme voulant sauver son ami coulant à fond au milieu d'un fleuve sans vouloir nager. La douleur l'avait submergé.

Bernardin De ST-PIERRE
Paul et Virginie, p145  

Les plus violentes douleurs quand elles sont peu de durée, se peuvent souffrir sans murmures, et les plus petites, quand elles sont continues ne se peuvent endurer sans se plaindre.

Mlle de SCUDERY
Lettre à Mlle Paulet. 10 Décembre 1645

Les douleurs légères s'expriment ; les grandes douleurs sont muettes.

SENEQUE
Extrait de Hippolyte

Un feu qui brûle en éteint un autre ; une douleur est amoindrie par la vivacité d'une autre douleur.

William SHAKESPEARE
Extrait de Roméo et Juliette

Tout vouloir a pour principe, un besoin, un manque donc une douleur ; c'est par nature, nécessairement, qu'ils (l'homme et la bête) doivent devenir la proie de la douleur.

SHOPENHAUER
Le monde comme volonté et comme représentation
t I, p323-325  

Les hommes ayant placé toutes les douleurs, toutes les souffrances dans l'enfer, pour remplir le ciel n'ont plus trouvé que l'ennui.

Ibid

Le manque, la privation, la douleur, voilà la chose positive, et qui sans intermédiaire s'offre à nous.

SHOPENHAUER
Le monde comme volonté et comme représentation.
IV, §58, t 1 p 333

L'essence de la vie, la volonté, l'existence elle-même est une douleur constante, tantôt lamentable et tantôt terrible.

SHOPENHAUER
Le monde comme volonté et comme représentation 
II, § 52, t 1 p 279

Si elle n'a pas pour but immédiat la douleur, on peut dire que notre existence n'a aucune raison d'être dans le monde.

SHOPENHAUER
Douleurs du monde Pensées et fragments
Rivages poche. p 27

Nous ne remarquons pas la santé générale de notre corps, mais seulement le point léger où le soulier nous blesse ; nous n'apprécions pas l'ensemble prospère de nos affaires, et nous n'avons de pensée que pour une minute insignifiante qui nous chagrine. 
- Le bien-être et le bonheur sont donc tout négatifs, la douleur seule est positive.


SHOPENHAUER
Ibid. p 28

En général nous trouvons les joies au-dessous de nos attentes, tandis que les douleurs la dépassent de beaucoup.

SHOPENHAUER
Ibid.  

En tout temps, il faut à chacun une quantité de soucis, de douleurs, ou de misère, comme il faut du lest au navire pour tenir d'aplomb et marcher droit.

SHOPENHAUER
Ibid. p 30

Parvient-on, à force de peines, à chasser la douleur sous cet aspect, aussitôt elle se transforme et prend mille autres visages, selon les âges et les circonstances ; c'est l'instinct sexuel, l'amour passionné, la jalousie, l'envie, la haine, l'ambition, la peur, l'avarice, la maladie.... Réussit-on à la chasser, non sans combat, elle revient à ses anciennes métamorphoses, et la danse reprend de plus belle...

SHOPENHAUER
Le monde comme volonté et comme représentation du monde.
I. 371.
Pensées et Fragments. 
Rivages poche. p 44

La vie de l'homme oscille comme un pendule, entre la douleur et l'ennui.

SHOPENHAUER
Pensées et Fragments
Rivages poche. p 45

Nous sentons la douleur, mais non l'absence de douleur.

SHOPENHAUER
Ibid p.47

Nous ne remarquons les jours heureux de notre vie passé qu'après qu'ils ont fait place à des jours de douleur...

SHOPENHAUER
Ibid

Ce n'est pas la jouissance qui est positive, c'est la douleur, c'est elle dont la présence se fait sentir.

SHOPENHAUER
Ibid

Nous voyons la douleur apparaître en même temps que la sensibilité, et grandir à mesure que celle-ci devient intelligente.

SHOPENHAUER
Pensées et Fragments
Rivages poche. p 53

Vouloir c'est essentiellement souffrir, et comme vivre c'est vouloir, toute vie est par essence douleur. Plus l'être est élevé, plus il souffre.

SHOPENHAUER
Ibid. p 54

Une histoire naturelle de la douleur qui se résume ainsi : vouloir sans motif, toujours souffrir, toujours lutter, puis mourir et ainsi de suite dans les siècles des siècles, jusqu'à ce que notre planète s'écaille en petits morceaux.

SHOPENHAUER
Ibid. p 55

Si la perte de la bien-aimée, soit par le fait d'un rival, soit par la mort, cause à l'amoureux passionné une douleur qui surpasse toutes les autres, c'est justement parce que cette douleur est d'une nature transcendante.

SHOPENHAUER
Ibid. p 93

Et quand l'homme dans sa douleur se tait, Un dieu m'a donné d'exprimer combien je souffre.

SHOPENHAUER
Ibid. p 101

La musique a deux tonalités générales correspondantes, le dièse et le bémol, et elle se tient presque toujours dans l'une ou dans l'autre. Mais en vérité n'est-il pas extraordinaire qu'il y ait un signe exprimant la douleur, qui ne soit douloureux ni physiquement ni même par convention, et pourtant si expressif que personne ne peut s'y méprendre, à savoir le bémol ? Par là on peut mesurer à quelle profondeur la musique plonge dans la nature intime de l'homme et des choses.

SHOPENHAUER
Ibid. p 153

L'adagio en bémol s'élève jusqu'à l'expression de la plus haute douleur, il devient une plainte déchirante.

SHOPENHAUER
Ibid. p 154

Si notre vie était sans limites et sans douleurs, nul homme peut-être n'aurait eu l'idée de se demander pourquoi le monde existe et se trouve constitué justement de cette façon.

SHOPENHAUER
Douleurs du Monde
Pensées et fragments
Rivages poche. p.189

Dostoïevski était né pour la douleur, et pour s'élever dans la douleur, au-dessus de tout l'égoïsme et de toute la misère morale, où la douleur enferme généralement les natures médiocres.

SUARES Trois hommes,
Dostoïevski, V, p 259

Que toute ma douleur ne soit versée qu'à moi.

Torquato TASSO, en fr. LE TASSE. 
Poésies in Charlier, La Renaissance du livre, 1928

Apprendre à souffrir sans se plaindre,
apprendre à considérer la douleur sans répugnance,
c'est justement un peu là qu'on risque le vertige.

Vincent VAN-GOGH
Lettres à son frère Théo Début Juillet 1889

Pour un plaisir, mille douleurs

VILLON
Ballade en vieux langage français. LXIV

De ce que tout enfantement est douloureux, on ne doit pas conclure que toute douleur est un enfantement.

Alexandre VINET
Philosophie morale et sociale. Tome I, XLII

Une telle douleur, si j'ai pu la prévoir, je saurai la subir.

VIRGILE
L'énéide tr Gouast. op. cit.

Le bonheur n'est qu'un rêve et la douleur est réelle... Il y a quatre-vingts ans que je l'éprouve. Je ne sais autre chose que me résigner, et me dire que les mouches sont nées pour être mangées par les araignées, et les hommes pour être dévorés par les chagrins.

VOLTAIRE Candide

Toute douleur qui ne détache pas est de la douleur perdue.

Simone WEIL

Une existence de poète est une existence malheureuse. Mais on n'atteint pas encore la profondeur de la véritable douleur : le monde de la vraie douleur est radicalement séparé du monde du bonheur et du malheur.

Jean WHAL
Etudes Kierkegaardiennes. Chap 3. 
Vrin

On ne devient grand qu'en mesurant la petitesse de sa douleur.

Ernest WIECHERT
Missa sine nomine. tr, Martin.calman-lévy.1953

Les femmes sont mieux adaptées que l'homme à la douleur. Elles vivent d'émotions, ne pensent qu'aux émotions.

Oscar WILDE

Ce fut le dernier jour d'avril que la jeune femme accoucha.  Les douleurs la prirent l'après-midi vers quatre heures.

Emile ZOLA
L'assommoir, t I, IV, p 125  

Powered by Imagence